12 pensieri riguardo “la panchina”

  1. Cela rappelle une ancienne chanson de Brassens “Banc Public”

    “Les gens qui voient de travers pensent que les bancs verts
    Qu’on voit sur les trottoirs
    Sont faits pour les impotents ou les ventripotents
    Mais c’est une absurdité car à la vérité, ils sont là c’est notoire
    Pour accueillir quelque temps les amours débutants
    Les amoureux qui s’bécotent sur les bancs publics
    Bancs publics, bancs publics
    En s’foutant pas mal du regard oblique des passants honnêtes
    Les amoureux qui s’bécotent sur les bancs publics
    Bancs publics, bancs publics
    En s’disant des “je t’aime” pathétiques
    Ont des petites gueules bien sympathiques”

    Certainement qu’un beau panorama donne encore plus de beautés aux amours naissants.
    Le banc est souvent le lieu d’une rencontre et peu importe l’âge et le sentiment.
    Belle et agréable semaine

    Piace a 1 persona

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo di WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione /  Modifica )

Google photo

Stai commentando usando il tuo account Google. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione /  Modifica )

Connessione a %s...